fbpx

Emotion, alimentation et Mindful Eating

Émotion et alimentation quel est le lien ?
Et comment le Mindful Eating peut vous aider
🙏

Nos émotions ont un effet important sur le choix de notre alimentation et sur nos habitudes alimentaires. Par exemple, il a été constaté que le lien entre émotion et alimentation est plus fort chez les personnes qui suivent un régime alimentaire ou chez les personnes obèses.

Il a été également suggéré que les émotions ne sont pas en elles-mêmes la cause du surpoids, mais il s’agirait plutôt de la manière dont nous gérons ces émotions et la façon dont nous faisons face aux divers facteurs qui auraient le plus d’influence sur l’apparition de surpoids. C’est là que le Mindful Eating agit comme moyen de réponse à l’émotion plutôt que la nourriture, il permet d’accueillir l’émotion en pleine conscience grâce à des pratiques de méditation de pleine conscience.

Ce que nous mangeons affecte non seulement ce que nous ressentons, mais encore, ce que nous ressentons joue un rôle sur la façon dont nous nous alimentons. En effet notre difficulté à réguler les humeurs négatives a une très grande influence sur l’apparition et le maintien des troubles de l’alimentation. Le Mindful Eating permet de gérer nos émotions, en étant à l’écoute de notre corps, de nos sensations et de nos pensées.

La régulation émotionnelle se réfère à la gestion que font les personnes de leurs propres émotions, en tenant compte des circonstances et de l’état émotionnel des autres. Ainsi, il a été observé que la honte et la culpabilité sont les émotions qui peuvent avoir un impact extrêmement négatif sur l’alimentation. Comme nous pouvons le voir, le lien entre émotion et alimentation est plus important que nous le pensons et c’est là que le Mindful Eating agit en permettant de sortir du pilote automatique et de répondre par d’autres formes de plaisir. Par exemple, se prendre dans les bras, appeler un.e ami.e, prendre un temps en nature ou encore revenir dans son coeur pour écouter notre véritable besoin.

« A certains moments nous pensons que manger nous évitera de ressentir des émotions négatives. » Ce raisonnement renforce le cercle vicieux existant entre émotion et alimentation.


L’interdiction alimentaire établit l’obsession pour la nourriture

Plus l’interdiction est grande, plus le risque de frénésie alimentaire est important. La normalisation de l’alimentation doit être un objectif essentiel dans le traitement de l’absence de contrôle alimentaire, outre le fait de générer des risques importants pour la santé. Pour démontrer que l’interdiction alimentaire établit une obsession pour la nourriture, prenons une phrase telle que « je vais dire quelque chose que vous devrez par la suite oublier. » Exemple : il y a un papillon jaune dans la pièce. Cela produit l’effet inverse, et au moment où nous disons que nous ne devons pas nous souvenir de ce qui nous a été dit, automatiquement, notre cerveau ne peut plus s’arrêter de traiter cette information.

La raison de ceci est enracinée dans l’inconscient. L’inconscient est la partie qui est responsable de diriger notre corps, d’interpréter et de stocker l’information reçue par nos sens. Cela implique que l’inconscient ne traite pas les termes négatifs. Si nous disons « je ne devrais manger du chocolat » et par conséquent nous viendra davantage l’envie d’en manger.

Une bonne alimentation en pleine conscience, Mindful Eating, est une aide précieuse pour atteindre l’équilibre entre un corps sain et un esprit sain. Le Mindful Eating agit sur le corps, le cœur et l’esprit pour les aligner et les mettre au service de l’un et de l’autre.


L’alimentation émotionnelle

Lorsque nous recourons à la nourriture pour calmer notre état émotionnel, nous nous nourrissons émotionnellement. D’une certaine manière, le souci pour notre poids et notre corps masque des préoccupations encore plus profondes. Le Mindful Eating permet de calmer notre esprit en accueillant la réalité de l’instant comme impermanente et ce grâce aux pratiques de la méditation.

Chaque organe génère une ou plusieurs émotions. Selon que nous consommons tel aliment ou un autre, nous ressentirons des émotions très différentes. Ceci résulte du fait que chaque aliment « attaque » des organes différents. Si nous consommons des aliments qui bloquent notre foie, comme l’alcool par exemple, les émotions de colère, de haine, d’agression ou d’impatience seront plus perceptibles. Apprendre à être à l’écoute de nos cellules et de notre corps pour lui offrir les aliments les plus justes.

La raison pour laquelle les personnes présentant des problèmes émotionnels recourent souvent à la nourriture pour se sentir mieux, repose sur le fait que de nombreux aliments contiennent du tryptophane, cet acide aminé qui provoque la libération de sérotonine. En vivant dans la conscience, nous pouvons découvrir d’autres sources de sérotonine.

Enfin dans le Mindful Eating nous relions les sensations corporelles à notre conscience, accueillons les émotions pour en faire des indicateurs et les pensées sont au service de notre plus grand intérêt : notre sérénité et notre joie de vivre.

Pour apprendre les 10 clés du Mindful Eating, téléchargez l’ebook OFFERT : https://valeriechatel.com/ebook-10-clefs-pour-manger-en-pleine-conscience/

Pour vous accompagner en individuelle ou en groupe : https://valeriechatel.com/particuliers/seance-collective/cercle-de-letre/

Bienvenue

Rejoignez notre communauté en souscrivant à la newsletter.

Merci pour votre inscription